#DRAGUEUR,ARRÊTE DE DRAGUER

#DRAGUEUR,ARRÊTE DE DRAGUER

Pour ne plus avoir à devenir un marketeur de l’amour

#dragueur arrête de draguer

Les séducteurs d’hier ont des conseils à nous donner

La séduction a toujours existé, et chaque époque en a eu son chantre. Enterrés, oubliés, ces #dragueurs ont pourtant beaucoup à nous apprendre sur la séduction d’aujourd’hui. Ecoutons-les, car c’est dans le champ lexical qu’ils utilisent que se cache leur vision de la séduction.

Rome, 5ème siècle avant JC.

Dans son essai L’art d’aimer, Ovide associe la séduction à l’art de la parole : il s’agit d’utiliser la bonne « formule » et les bons « arguments »pour « convaincre » son « locuteur ». Son conseil : pour séduire, sachez manipuler les mots.

Moyen-Age, époque de l’amour courtois.

Un grand chevalier adresse à sa dame dans une enveloppe soigneusement pliée le magnifique majeur qu’il a perdu pendant un duel en son honneur. Son conseil : Pour séduire, réalisez de grandes prouesses (et soyez prêts à perdre un doigt).

18ème siècle, dans les Liaisons dangereuses.

Un roman qui a inspiré un grand nombre de films contemporains. Valmont élabore une mise en scène sophistiquée dans laquelle il vient en aide à un paysan en déroute et le sauve d’une faillite certaine. Tout cela, sous les yeux séduits de son « ennemie » la Présidente de Tourvelle. Le champ lexical de la guerre se déploie tout au long du roman : la séduction est une « campagne pénible » dans laquelle il faut imaginer de « subtiles manoeuvres » pour vaincre son « ennemie » et la faire parvenir à la « capitulation ». Le conseil de Valmont : pour séduire, sachez inventer de belles machinations.

Des vocabulaires différents, une même vision de la séduction

Même si le vocabulaire qu’ils emploient évolue au cours des siècles, ces #dragueurs portent une vision commune de la séduction. Manipuler les mots ou manipuler les situations, dans la prouesse comme dans la mise en scène, la séduction est envisagée sous l’angle de la confrontation avec la personne convoitée. Pour gagner ce combat, il faut toujours un peu mentir.

La guerre du 18ème siècle est le marketing du 21ème siècle

La séduction en 2015 a t’elle évolué? Les progrès sur les droits des femmes et la transformation des modes de vie a t’elle bouleversé notre vision de la séduction? Il semble qu’il n’en soit rien.

« L’ennemie » est devenue la cible, la « manoeuvre » se transforme en « stratégie », le vainqueur en « leader » . La guerre du 18 ème siècle est le marketing du vingt-et unième siècle. Associé à ce champ lexical du marketing, le vocabulaire de la performance s’impose : vous avez une mission, il vous faut la réussir. Pas de panique, les sites, blogs, livres de séduction abondent pour vous aider. Partout, vous pourrez apprendre des « techniques », pour gérer votre béguin comme on gère une transaction commerciale. Comment faire pour, les 5 trucs pour, les 10 techniques infaillibles…Entre les « opener de situation », les gestes immanquables, les accroches…Vous pourrez apprendre à devenir de vrais « marketeurs » de l’amour… mais cela fait-il de vous de bons séducteurs? Rien n’en moins sûr.

Le marketing est mort, vive la séduction

Je connais le marketing, puisque c’est mon métier.  Et ce que je peux vous dire, c’est qu’il n’existe plus. Peu à peu, le marketing se meurt. Les consommateurs deviennent des connaisseurs. Les techniques destinées à les séduire, ils les reconnaissent. Les trucs pour susciter le besoin d’un objet dont ils ne soupçonnaient même pas l’existence, ils les identifient. Les petits mensonges des marques ? Ils les sentent, les critiquent, et les affichent. En 2015, les marques mises à nues sont contraintes de changer leur façon d’être au consommateur : elles doivent cesser de marketer. Il en est des marques comme des hommes, comme l’évoquaient les Françaises pendant mes interviews : «  Ils pensent qu’on ne les voit pas arriver avec leurs grands sabots, quo’n ne reconnaît pas leurs petites phrases ou leurs petites techniques… alors bien sûr on sourit.. parce que même si ça sonne creux et faux c’est bien dit… mais ce n’est pas pour autant qu’on est séduites. » En 2015, il est peut-être temps  pour vous de changer de stratégie… pourquoi pas en abandonnant la stratégie?

L’anti-manuel de drague

Nous aimons tous séduire, nous apprécions cette petite boule au ventre, ce stress positif, ce jeu subtil… mais cela nous oblige t’il à devenir des stratèges ?

Vous qui êtes peut-être fatigués d’utiliser les mêmes trucs et de devoir vous transformer pour séduire. Vous qui n’avez peut être pas envie de lire tous les articles de tous les sites pour apprendre toutes les techniques… qui ne fonctionnent plus… Vous qui vous lassez sans doute de voir ces marketeurs de l’amour dégainer leur sourire émail diamant et vous expliquer comment les imiter…ou vous qui, tout simplement, avez envie de rester vous-mêmes dans le jeu de la séduction.

Vous apprécierez sans doute de lire #dragueur. Ce livre n’est pas un répertoire de gestes ravageurs, de phrases choc, de trucs infaillibles. Dans mon livre vous n’apprendrez pas de techniques d’approche et de méthodes, et vous n’apprendrez pas non plus à mentir.  #dragueur vous montre simplement que séduire en fait, c’est facile et naturel.

VOUS ÊTES BEAU, DÉCOUVREZ POURQUOI

VOUS ÊTES BEAU, DÉCOUVREZ POURQUOI

Capture d’écran 2015-02-27 à 09.12.45

Etre beau, c’est être charismatique

Vous le savez, la beauté plastique n’est pas, pour les femmes, (contrairement aux hommes) un critère décisif de séduction. Lorsqu’une femme dit d’un homme qu’il est beau, elle ne parle pas nécessairement de la finesse de ses traits, de l’épaisseur de ses cheveux, de la rondeur de ses fesses, ou des angles de sa mâchoire. Ce qu’elle évoque en parlant de sa beauté, c’est son charisme.

Le charisme se concentre autour d’un point clé

Le charisme d’un homme peut s’exprimer d’une centaine de façons différentes, bien au-delà de la figure lisse et convenue du « bad gentleman » qui reste gravée dans l’esprit des hommes (nous reparlerons de cette idée reçue selon laquelle il faut être à la fois sensible et viril, doux et macho, etc. dans un autre article).

Le charisme se concentre en général sur un détail, une qualité essentielle autour de laquelle l’admiration d’une femme se cristallise : ce détail, c’est ce que j’appelle le « point de charisme ».

Le point clé dépend de votre caractère

Tous les hommes sont charismatiques mais certains hommes essaient de l’être d’une façon qui ne leur appartient pas, persuadés que la femme qu’ils ont en face d’eux est sensible à un certain « type d’homme ». Ce genre de comportement ne fonctionne jamais ! Essayeriez-vous, dans un entretien d’embauche, de convaincre votre futur employeur que vous êtes méthodique et organisé alors que votre force est dans l’initiative et l’adaptation à l’imprévu ? Ce serait complètement improductif.

Retenez bien ceci : nous ne sommes jamais meilleurs que lorsque nous sommes nous-mêmes.

Etre charismatique, c’est savoir se positionner

Le point de charisme est donc comme le positionnement marketing : c’est l’histoire que vous racontez sur vous-même pour séduire la personne que vous avez en face de vous. Prônez-vous le dépassement de soi-même à chaque instant de la vie, comme Nike, ou offrez-vous une vision créative et artistique du sport, comme Adidas ?

Contrairement au marketing, qui construit son concept de marque ex nihilo, vous avez simplement à puiser dans ce que vous êtes pour déterminer l’histoire que vous souhaitez raconter : la vôtre !

 Ne vous trompez pas d’histoire

Mais comment raconter son histoire ? Est-ce si simple que cela, de savoir qui l’on est, et ce qui plait à une femme ? La plupart du temps, nous confondons ce que nous aimerions être avec ce que nous sommes réellement.

Quel est votre point de charisme?

 C’est ce que vous révélera le questionnaire que j’ai créé.

Le point de charisme, un procédé d’analyse psychologique

Ce questionnaire est inspiré de l’analyse transactionnelle. L’analyse transactionnelle est une théorie de la personnalité et de la communication développée par le psychiatre américain Eric Berne. Son idée directrice est que notre personnalité détermine largement notre façon de communiquer. Elle a servi de base à l’élaboration du « Process Communication », une méthode mondialement reconnue et utilisée par la NASA, qui modélise différents profils de personnalité. Les profils de point de charisme établis ici s’inspirent de cette méthode. Ils sont le résultat d’une trentaine d’interviews itératifs (aller-retour) menés auprès d’hommes de tous horizons.

Découvrez votre point de charisme

Remplissez le questionnaire pour déterminer votre point de charisme : qu’est ce qui, chez vous, plaît à une femme ? Quelle est votre force propre ? Accédez à une partie des résultats présentés dans mon livre #dragueur qui sortira le 21 Mai.

Remplissez ce questionnaire en cliquant ici.

 Il vous reste 30% du « travail » à accomplir

Vous l’avez compris : en étant ce que vous êtes, vous avez déjà accompli 70% du travail de séduction. Pour les 30% restant, je vous donne rendez-vous tous les vendredi !

La semaine prochaine : apprenez à déjouer tous les préjugés que vous avez sur une Française pour mieux réagir !