LES RÈGLES D’UN RENDEZ-VOUS RÉUSSI

LES RÈGLES D’UN RENDEZ-VOUS RÉUSSI

Capture d’écran 2015-05-11 à 18.32.54

Découvrez comment réussir vos rendez-vous galants.

Un rendez vous n’est pas un date !

Pour mon livre #dragueur, j’ai interviewé beaucoup de Français. Lorsque nous abordions le thème des « rendez-vous », un constat m’a frappée : les hommes se calquent de plus en plus sur le modèle du date à l’Américaine. Et ce n’est pas simplement un mot qu’ils utilisent comme un synonyme : c’est carrément tout le concept du « date » qu’ils reproduisent ; avec ses « règles » et ses « enjeux ».

Mais pour les Françaises, le « date » est le symbole de la drague à l’Américaine…. Et la drague à l’Américaine n’a rien de très séduisant selon elles : «  L’Américain c’est le gars qui va te draguer comme il vendrait une voiture d’occasion. Ce qui compte, c’est la performance, le résultat… ca se voit qu’il cherche à garder le contrôle, à ne pas s’attacher… ».

Bref, les hommes français qui datent se trompent, et notamment sur trois points fondamentaux :

  • Il n’y a pas UN rendez-vous Français, mais PLUSIEURS

    Si le date à l’Américaine doit aboutir tout de suite à la conclusion (en général, la conclusion se fait en position horizontale) , rien de tel pour le rendez-vous Français ! Inutile, donc, de mettre votre plus beau caleçon pour l’occasion : votre dulcinée n’en profitera certainement pas.

  • Les rendez-vous Français sont progressifs : oubliez le « quitte ou double » à l’Américaine : on est pas sur chatroulette. Chaque rendez-vous apporte quelque chose de nouveau par rapport au précédent ; chaque rendez-vous a ses enjeux propres. Il faut donc savoir respecter le « rythme » des rendez-vous !

 

  • Les rendez-vous français sont exclusifs :

    Faut-il vraiment que j’écrive ce que cela implique?

Que faire pour chaque rendez-vous ?

Chaque rendez-vous possède ses enjeux propres, et vous ne pouvez pas vous comporter au premier de la même façon qu’au second. Très rapidement, voici une petite feuille de route.

Le premier rendez-vous

Votre objectif :

Instaurer une relation de découverte mutuelle.Imaginez ce rendez-vous comme un pilote de série TV. Tout en faisant connaissance, tout en vous livrant, vous devrez savoir garder quelques mystères sur vous : to be continued.

Quoi ? :

Rien de très original pour cette fois ! Invitez la dans un lieu agréable et calme (non, pas votre chambre) où vous pourrez facilement discuter et échanger.

Comment ?

Même si la parole prendra une place très importante, vous devrez tout de même distiller les gestes  qui vous feront entrer dans la relation de séduction (et eviter la friendzone) .

Les rendez-vous suivants

Votre objectif :

Vivre une expérience commune !A partir de ce moment, les rendez-vous doivent composer des mini-aventures, les épisodes de votre série.

Quoi ?

Lâchez-vous ! Faites une invitation qui vous ressemble : vous êtes chaleureux ? Invitez la à cuisiner chez vous ! Vous êtes fantasque ? Donnez lui rendez-vous au musée ! Vous aimez les sensations fortes ?Pourquoi pas un parc d’attractions? Essayez de typer l’aventure que vous lui proposez avec votre personnalité.

Comment ?

Assez parlé, maintenant : osez ! Jouez le geste à fond ! Progressivement, en fonction de ses réactions (soyez à l’écoute de ses réactions !), ayez des gestes de plus en plus francs, de moins en moins furtifs. Jusqu’à cet instant magique où vous l’embrasserez fougueusement.

TOUT CE QUE VOUS NE SAVEZ PAS SUR LES FRANÇAISES

TOUT CE QUE VOUS NE SAVEZ PAS SUR LES FRANÇAISES

Loin des préjugés et des incompréhensions, découvrez enfin la vérité sur les Françaises. Les comprendre, c’est déjà un peu les séduire. Attention, vous risquez d’être surpris de la simplicité de l’exercice !

Capture d’écran 2015-03-06 à 11.18.28

Le préjugé est mort, vive la séduction

Entamez les 30% du travail de séduction

 Dans mon article de la semaine dernière, je vous expliquais qu’en étant vous-même, vous aviez déjà effectué 70% du travail de séduction. Je sais maintenant ce que vous allez me demander : « et les 30%, qu’est-ce que c’est ? ». J’ai une réponse pour vous : c’est aujourd’hui. La première étape pour accéder aux 30% est d’une simplicité extrême, mais elle est fondamentale.

Les préjugés sur les Françaises sont universaux…même les Français les partagent !

 Pour l’écriture de mon livre #dragueur (lien), j’ai eu l’occasion d’interviewer beaucoup d’hommes, Français et étrangers. Après en avoir fait la synthèse, une conclusion surprenante, étrange, et même déconcertante, s’est imposée à moi. Malgré leurs différences de caractère, d’âge, de culture, ces hommes partageaient exactement (à quelques nuances près- mais pas de gris) les mêmes préjugés sur les Françaises. Que vous soyez Italien, Américain, Argentin ou Français, vous commettez donc exactement les mêmes maladresses d’incompréhension ! Il est grand temps d’y remédier !

 Le préjugé est nuisible à la séduction– n’en consommez pas

 Revenons maintenant sur trois des plus grands préjugés que les hommes nourrissent à l’égard des Françaises. Pour chacun d’eux, je vous expliquerai en quoi vous avez raison ou tord, et comment adapter votre comportement.Bien sûr je suis obligée pour cela d’émettre quelques généralités – j’espère que vous me pardonnerez !

WARNING CECI EST UN AVERTISSEMENT : Au préjugé 3, ça devient chaud…

Quels sont les préjugés sur les Françaises ? Comment les déjouer ?

 Découvrez maintenant toute la vérité sur les Françaises. Les traits des préjugés sont volontairement grossis afin de mieux les identifier.

 Préjugé n°1 : La Française est fausse

 Parole d’hommes

Rien à faire. Lorsque vous parlez à une Française pour la première fois, vous avez toujours cette impression désagréable qu’elle joue une petite comédie intérieure. Lorsqu’elle vous sourit, vous ne savez pas si c’est par politesse, par condescendance ou parce que vous lui plaisez vraiment. Elle est distante, froide, et il vous semble que chacun de ses gestes sont calculés, réfléchis.

Parole d’analyste : vous n’avez qu’à moitié raison !

Bien-sûr que les Françaises jouent la comédie. Bien sûr qu’elles réfléchissent à ce qu’elles vont faire, dire, ou à la façon dont elles vous regardent. Mais ne vous trompez pas sur les causes de ce comportement : ce n’est pas par arrogance qu’elles manipulent la relation! Vous devez savoir que lorsqu’une femme entre dans une relation de séduction avec un homme, sa première réaction est de se sentir « déstabilisée », quel que soit son caractère- même si elle aime séduire et être séduite. La séduction est, pour les femmes, une mise en danger. En conséquence, une Française tentera de se protéger de ce « danger » en anticipant ses propres réactions : c’est ce qui vous donne cette sensation de fausseté et de manque de naturel. Cela dit, ce comportement ne dure pas : plus la relation s’installe, plus la Française « prend ses marques, et plus elle devient naturelle : j’appelle cela le « processus de sécurisation ».

 Ce que vous devez donc faire

D’abord, vous devez être tolérant avec les Françaises : non elles ne sont pas vicieuses ! Ensuite, vous devez à tout prix cesser de réagir en symétrie : ne jouez pas la comédie ! Pour avoir vu cette situation se répéter encore et encore, je peux vous dire que ce n’est pas joli-joli !

La solution est donc de tenter d’accélérer le processus de sécurisation : faites-en sorte qu’elle se sente à l’aise (donc en sécurité) avec vous, assez pour ne plus avoir besoin de jouer un rôle.

Préjugé n°2 : la Française est élégante

Parole d’hommes

Ah Paris! Capitale de la mode et de Jean Paul Gaultier, où les femmes sont élégantes et stylées. A égalité avec les Italiennes, vous placez les Françaises dans la tête de liste des femmes les plus chics.

 Parole d’analyste : vous avez raison, mais vous oubliez l’essentiel !

Vous avez tous remarqué que les Françaises (et surtout les Parisiennes) se distinguaient par leur élégance. Mais avez-vous remarqué d’où vient cette fameuse élégance ? L’élégance française est une élégance du détail. Pour une Française, il est aussi important d’avoir une belle robe que de bien l’accessoiriser, d’acheter de belles chaussures que de savoir marcher avec, de porter un beau rouge à lèvres que d’avoir des ongles bien nets. Etre élégante, c’est avoir une belle tenue dans les moindres détails : des vêtements, à la façon de marcher, de parler, de se tenir…

Ce que vous devez donc faire

Ne vous contentez pas des compliments banaux ! Cherchez le détail qui n’appartient qu’à elle ! Cela vaut aussi pour les détails de sa personnalité : « J’ai adoré ta façon de réagir sur… »

 Préjugé N°3 : la Française est froide au lit

Parole d’homme

Ca c’est sûr, les Françaises sont romantiques. Elles s’enflamment sur des textos, deviennent passionnées pendant une balade au clair de lune… Mais pour le sexe, ce ne sont pas les plus exaltées. D’ailleurs, vous trouvez souvent que la première fois avec une Française est banale, convenue, et donc, peu mémorable.

Parole d’analyste : vous vous trompez !

Vous interprétez à tord la « froideur » des Françaises. Vous pensez qu’elle n’aime pas le sexe, qu’elle a peur, qu’elle n’est pas à l’aise… Vous n’avez pas compris que cette « froideur » est au contraire très sexuelle ! Je m’explique. La sexualité des Françaises est une sexualité de l’érotisme. Ce qui excite une Française, c’est l’incertitude, ce moment où l’on ne sait pas si ce qui peut arriver va vraiment arriver : être frôlée plutôt que touchée, être embrassée tout près des lèvres plutôt que sur les lèvres etc… L’incertitude fait monter le désir d’une femme à son plus haut point : ce n’est donc pas de la froideur, mais de l’érotisme ! Mais attention, plus que les hommes, les femmes aiment la variation : ce qui veut dire qu’après l’érotisme, doit venir le sexe. Les françaises aiment aussi qu’on les porte avec force et qu’on les embrasse langoureusement.

Ce que vous devez donc faire

Vous devez jouer le jeu de l’incertitude : c’est un moment de « danger » excitant, où tout peut arriver. Mais plus encore, vous devrez repérer l’instant où l’incertitude doit se transformer en certitude. Sachez la plaquer contre le mur au bon moment !

A vendredi prochain !

Vous avez touché ici à 3 des grands préjugés qui conditionnent votre relation de séduction. Pour connaître les autres, vous n’aurez plus qu’à lire mon livre !

En attendant, je vous donne rendez-vous la semaine prochaine.L’objectif : apprendre à gérer son corps en situation de séduction !